Abandon du projet de téléphérique, une victoire collective !

Le SYTRAL vient d'acter l'abandon du projet de téléphérique sur l'Ouest lyonnais par la voix de son président Bruno Bernard. Une victoire collective pour les nombreux habitants, associations et élus qui se sont mobilisés pendant des mois contre ce projet. Fer de lance de l'opposition au Transport par câble, Madame le Maire réagit.

Véronique Sarselli,

Maire de Sainte-Foy-lès-Lyon :

« L'opposition et la mobilisation des habitants, associations et élus aura finalement été entendue ! Nous sommes fiers d’avoir bataillé, arguments contre-arguments, pour préserver notre ville d’une telle infrastructure. Il était proposé des dizaines de pylônes de la hauteur de la basilique de Fourvière, sans jamais identifier un intérêt public local. 

Cette fin était inéluctable. Si le SYTRAL ne le stoppait pas aujourd’hui, il se serait heurté à une somme dantesque de contentieux et à une opposition toujours plus déterminée. Si la Ville de Sainte-Foy-lès-Lyon a fédéré les oppositions, les  96 % de citoyens opposés lors du référendum  sont en parfaite concordance avec les conclusions de la concertation. Un refus massif et argumenté.

Que d’argent public gaspillé, que de temps perdu pour les mobilités avant d’arriver à cette conclusion.  Le SYTRAL n’avait pourtant qu’à relire ses études de 2019 . Elles concluaient déjà à l’inadaptation de ce transport sur l’Ouest et la nécessité absolue de l’acceptabilité des populations et des communes en amont d’un projet de Transport par câble. 

Dans la somme des problèmes qu’il a soulevé, le projet du SYTRAL a toutefois agi comme  un révélateur de la législation  du transport par câble urbain. Cette ligne de téléphérique avait cela de singulier qu’elle s’imposait sur une ville résidentielle dense, induisant des externalités paysagères et foncières uniques. D’autre part, le Transport par câble est un mode de transport strictement local où les éventuels usagers sont aussi les impactés. La législation doit ainsi être corrigée pour permettre aux communes supports d’obtenir un pouvoir de véto (comme c'est le cas en montagne). 

Au-delà du refus unanime des villes, des associations et des habitants, ce projet de téléphérique aura eu l’avantage de mettre en lumière les  méthodes de la Métropole et du SYTRAL . Nous avons malheureusement assisté à un exemple du rapport de force que doivent parfois initier les communes pour enfin être entendues.

Les problématiques sur l’Ouest sont identifiées. Le SYTRAL doit s’atteler à  apporter une réponse structurante aux mobilités sur ce secteur de la Métropole.  Nous plaidions hier pour le Métro E. Nous restons sur cette ligne.

Évidemment nous resterons très vigilants à ce que le Président de la Métropole et du SYTRAL portera demain pour Sainte-Foy et pour l’Ouest. Les vives oppositions qui ont opposé Bruno Bernard et moi-même ne devraient jamais interdire d’échanger et de travailler ensemble. Monsieur le Président sait que je souhaite le voir à ce sujet. Je ne doute pas qu’à la lumière de cet abandon, nous allons vers une autre façon de travailler. »

Contact

Cabinet du Maire
10 rue Deshay
Tél. 04 72 32 59 11
Contact