Tribune d'Expression

Sainte-Foy Démocrate

Démocratie participative - Démocratie représentative

Afin de mieux gérer les affaires de la Cité, la municipalité doit :

Les élus n’ayant pas la science infuse, il nous semble que la meilleure méthode est la pédagogie : expliquer, démontrer, argumenter, se concerter, coopérer. Et ceci dans les deux sens : de la part des élus vers les habitants et des administrés de la Ville vers leur Maire et son Conseil Municipal. Pour une efficacité optimale de l’action municipale, ce même esprit de démocratie participative doit, bien entendu, prévaloir entre l’exécutif et les groupes de l’opposition.
Sachant que l’ensemble des conseillers municipaux, une fois élus, sont au service des tous les Fidésiens sur la base d’un contrat de confiance et doivent rendre compte tout au long de leur mandat, nous réitérons notre demande d’être associés à la réflexion et à la préparation des dossiers - en amont des commissions - pour les deux années restantes.
la Mairie n’est pas le « Château », inaccessible elle est notre maison commune à toutes et à tous.

Andromaque ELEFTHERATOS

Lorsque vous lirez ces lignes, Andromaque aura rejoint sa Grèce natale.

Andromaque, tu quittes le bateau SFLL pour le bateau Athènes : bon vent !

Hervé TULOUP, Andromachi ELEFTHERATOS, Yvette LATHUILIERE, Cyrille ISAAC-SIBILLE. 

Agir avec vous

« Gouverner, c’est prévoir ; Ne rien prévoir, c’est ne pas gouverner ».

La stratégie de la gestion « du bon père de famille » telle que la majorité municipale s’efforce de formuler ne peut suffire face aux multiples enjeux et défis que connait notre commune. Notre groupe, malgré nos remarques et propositions restées vaines, ne peut que le constater dans les domaines sportifs et culturels :

Nous vous souhaitons à vous tous, une excellente rentrée après avoir passé des vacances reposantes et entourés de vos proches. En cette période, l’activité culturelle et sportive fidésienne se réorganise grâce à notre vivier associatif et son forum prévu le 08 Septembre.
La maxime d’Emile de Girardin « Gouverner, c’est prévoir ; ne rien prévoir, c’est ne pas gouverner » s’applique dans notre quotidien comme en ces temps de reprise, qu’il en soit de même pour la majorité municipale…

Florence CAMINALE, Philippe PONTVIANNE

Sainte-Foy À Venir

Opération La Plaine-Chantegrillet : une concertation nécessaire

Le quartier de l’ancienne école de Chantegrillet va faire l’objet d’une transformation. Un projet qui permettra à la ville de se reconstruire sur elle-même. Lors de la réunion publique du 3 juillet dernier organisée avec la Métropole, la Mairie a annoncé l’organisation d’une concertation pour cet aménagement structurant du quartier de la Plaine Chantegrillet. Nous ne pouvons que nous réjouir qu’une telle décision ait été prise par la Municipalité. 
Cette concertation nous parait essentielle pour tenir compte des besoins des parties prenantes que ce soit la Ville, mais aussi les associations locales, les habitants, les comités locaux, les commerçants… Toutes les parties prenantes.
Ceci dit la concertation, pour qu’elle soit effective, efficace et remplisse son rôle, doit nécessairement recueillir les besoins et les attentes de chacun. La Ville de son côté doit mettre en discussion avec les habitants, ses attentes et les contraintes liées au projet.
Pour nous les conditions sine qua non de la réussite de cette concertation sont :

La concertation jouera pleinement son rôle si elle permet à chacune et chacun de se positionner comme « engagé » pour le mieux vivre du quartier, à partir d’un travail collectif et responsable.
Nous verrons à l’automne si le prestataire choisi par la Ville, aura une commande claire de participation des habitants d’un bout à l’autre du processus. De notre côté, nous serons présents et vigilants pour rappeler à la Municipalité qu’une concertation réussie, nécessite bien la prise en compte de toutes ces étapes et composantes, pour le bien être du quartier en reconstruction sur lui-même.

Jacqueline VERDIER, Serge REPLUMAZ, André VALENTINO
/ www.saintefoyavenir.org

Sainte-Foy Bleu Marine

Notre commune placée sous tutelle de la Préfecture et de la Métropole de Lyon.

La loi SRU, complétée par les lois Duflot, impose que d’ici 2025, les logements locatifs sociaux représentent 25 % des résidences principales dans les communes de plus de 3500 habitants. Sainte-Foy-lès-Lyon ayant au 1er janvier 2017 12,68 % de logements sociaux, un taux en-deçà des objectifs triennaux imposés par l’Etat, un constat de carence a été notifié à notre maire le 13/12/17 par le préfet du Rhône. En outre, un contrat de mixité sociale a été proposé à la commune pour permettre de « mobiliser l’ensemble des leviers » dont les partenaires au contrat - Etat, Métropole de Lyon, commune et bailleurs sociaux - disposent pour « favoriser la production de logement locatif social ».
Outre l’obligation de densifier à outrance notre territoire, la municipalité s’oblige, en signant ce contrat, à une nouvelle servitude aux conséquences très graves pour les Fidésiens. L’article 7 du contrat prévoit que les droits de réservation dont dispose la commune sur les logements sociaux existants ou à livrer sont transférés au contingent préfectoral pendant toute la durée de la carence de la commune. Rappelons que tout programme neuf comporte a minima 30 % de logements sociaux et que l’attribution de ces logements sera dès lors le fait exclusif de l’Etat, selon les priorités du contingent préfectoral. Quand on connaît aujourd’hui les priorités de l’Etat quant à la pression migratoire et à l’engagement de 0 migrants dans les rues… on imagine les conséquences de ce contrat sur la période concernée 2017-2022.
Les ambitions de la Métropole sont elles-mêmes très claires. Densifier l’ouest lyonnais, l’est lyonnais étant à ce jour saturé. Au nom de l’égalité, l’objectif est de tendre vers une baisse du niveau et de la qualité de vie pour tous.
Madame le Maire a dit avoir voté ce contrat dans l’intérêt des Fidésiens. Permettez-moi d’en douter. Madame le Maire a voté et signé ce contrat car elle appartient à cette famille politique qui donne chaque année un peu plus de pouvoirs à la Métropole de Lyon, les communes ne devenant que des caisses d’enregistrement au service de l’Etat. Madame le Maire peut crier au scandale, c’est quand même l’arroseur arrosé. En outre, en appelant à voter sans détours Emmanuel Macron en mai 2017, pour faire barrage au Front National, Mme Sarselli a délibérément accepté de mettre ses administrés sous la coupe d’un préfet dont les objectifs de densification à outrance de l’ouest lyonnais n’est un secret pour personne.
Notre groupe Rassemblement National défend une politique de logement social tenant compte des réalités des territoires. Cette politique doit pour cela rester de la compétence de la commune, échelon administratif le plus à même de défendre efficacement, démocratiquement et financièrement les intérêts des administrés. Les Fidésiens éligibles doivent en outre rester prioritaires dans l’attribution de ces logements. Enfin, seul le Rassemblement National dénonce la mort programmée de notre département du Rhône et propose une aide financière pour désenclaver nos territoires ruraux (aménagement des transports, services publics, ré-industrialisation …). Pour que Sainte-Foy reste Sainte-Foy !!!

Muriel COATIVY
Tél. 04 72 77 50 00 / 

Majorité

Pour une rentrée apaisée

À l’aube de cette rentrée scolaire, j’aimerais parler de l’école, de nos écoles. L’école est le lieu sanctuarisé réservé à la transmission du savoir qui doit se faire dans la sérénité et le respect. Les enfants, nos enfants, aiment se rendre dans des établissements où ils se sentent heureux, épanouis, dans une atmosphère de tolérance et de partage.
Je peux vous assurer que la Ville met tout en oeuvre pour obtenir ces conditions. Les investissements décidés chaque année garantissent des locaux adaptés et sécurisés. La technologie et le confort sont en constante progression, comme en témoignent l’installation de tableaux numériques interactifs dans 5 classes d’ici l’automne. Les enseignants et le personnel municipal sont admirables dans l’exercice de leur mission, à la fois pédagogues et compétents. Sans oublier les parents délégués qui s’investissent sans relâche.
Lors de la dernière année scolaire, nous avons hélas eu à déplorer, de manière isolée, de l’agressivité voire de la violence dans nos écoles. De tels faits sont intolérables. La situation a été maîtrisée par la Ville et l’Éducation Nationale qui ont su prendre les dispositions nécessaires. Notre travail quotidien consiste désormais à tout mettre en oeuvre pour que de tels agissements ne se reproduisent pas.
Nous avons tous un rôle essentiel à jouer, il ne s’agit pas ici du chacun pour soi mais bien de l’intérêt général. Les enseignants et le personnel municipal ont la charge de transférer le savoir qui conditionne l’avenir de nos enfants. Il faut les respecter. En les respectant, nous respectons également nos enfants. Tout comportement inadapté est néfaste à leur développement, à leur équilibre, et les met en danger.
A l’aube de cette rentrée scolaire, adoptons le langage du respect.

Chantal NOUHEN - Groupe Pour Sainte-Foy