Un budget 2020 solide

Avec près de 500 000 euros de recettes en moins (tarification, droits de mutation, etc.) et 250 000 euros de dépenses supplémentaires (masques, produits sanitaires, etc.) liées directement aux effets économiques de la crise sanitaire, on aurait pu craindre pour la solidité budgétaire de la Ville de Sainte-Foy sur l’exercice 2020. Il n’en est rien.

La municipalité a su préserver, par des mesures adaptées, sa santé budgétaire et celle de ses administrés. Examen.
D’abord, la gestion rigoureuse appliquée aux exercices précédents démontre plus que jamais sa vertu en situation exceptionnelle :

Budget 2020 (schéma) (Agrandir l'image). Cliquez pour agrandir

Ensuite, la maitrise de l’exercice budgétaire permet de continuer d’accompagner les solidarités au bénéfice de la cohésion sociale autant que de soutenir les énergies locales : le budget primitif 2020 acte ainsi le maintien du niveau de subventions au Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) comme celui dédié aux associations fidésiennes. 

Enfin, l’exercice 2020 témoigne, là encore, de la prise en compte concrète des enjeux environnementaux transverses à toutes les politiques publiques locales plutôt qu’appliquées à un seul étendard. En témoignent les 65 000€ dévolus à l'acquisition de véhicules électriques, les 100 000€ liés aux travaux de végétalisation des cours d’école, ou encore les 86 520 € dédiés à la conduite d'une étude relative à la stratégie patrimoniale afin de poursuivre le programme généralisé d’isolation thermique de tous les bâtiments communaux.

En résumé, ce budget communal se caractérise par une politique d’investissement forte et continue, la maitrise des dépenses de fonctionnement, la capacité de réponse à la crise, sans augmentation des taux d’imposition, ni recours à l’emprunt.

Des résultats tangibles, objectifs, d’ailleurs honorés par un prix décerné à la Ville de Sainte-Foy-lès-Lyon par l’association des Contribuables Actifs du Lyonnais (CANOL), la plus importante association régionale de Contribuables en France de lutte contre le gaspillage de l’argent public. Et dont les félicitations sont plus rares que les recours en justice. De quoi assurer les Fidésiennes et les Fidésiens de la justesse du diagnostic.